Théâtre

L’argent fait-il vraiment le bonheur ?

La liste de mes envies, grand succès littéraire à la base paru en tant que roman, laisse maintenant place à une adaptation théâtrale actuellement en présentation au Théâtre du rideau vert. Le tout est à la base inspiré d’un livre publié en 2012 par l’auteur français Grégoire Delacourt et mis en scène par la comédienne québécoise réputée, Marie-Thérèse Fortin. Une petite vie bien tranquille, les enfants parties de la maison, des meilleures amies folles et un mari qui nous aime. Quoi demander de mieux ?

 © Spectacles Joliette
© Spectacles Joliette

L’argent, un fléau de société ? 

La liste de mes envies est sans aucun doute un bon moyen de faire réfléchir les gens. Dans l’envers du décor de la pièce, la dure réalité que l’argent impose à plusieurs personnes, est un élément clé de l’histoire. La psychologie des personnages dans cette situation est tout à fait claire. L’argent peut parfois engendrer des comportements à la fois étranges et excessifs. La mise en scène de l’histoire évoque bien une réalité, qui peut s’avérer triste, comme celle-ci illustrée dans l’œuvre théâtrale. Chaque moment de tristesse ressentie durant l’histoire plonge l’auditoire dans un monde désolé par la mélancolie du personnage principal.

Un sentiment d’ignorance

Considérant le jeu des acteurs, cela amène un aspect beaucoup plus réel dans plusieurs scènes marquantes. Par exemple, le moment où le mari de Jocelyne la quitte avec en main le chèque de 18 millions de dollars, celle-ci s’effondre en larme et devient mélancolique. Se trouvant idiote d’avoir pu croire que son mari ne la duperait jamais, elle se lance à ellemême des injures.

L'argent n'est pas une preuve d'amour, faites attention © LInked In
L’argent n’est pas une preuve d’amour, faites attention © LinkedIn

D’une certaine manière, l’argent permet de se procurer bien des choses certes, mais cela ne permet pas de nous amener santé et paix d’esprit. Son emprise sur les personnes peut parfois amener à commettre des choses insensées. La pièce évoque les mauvaises intentions des gens lorsqu’il est question d’argent. Enfin, cela peut bien faire rêver dans la vie.

Être plus à l’écoute de nos besoins

Si nous oublions l’argent pour un instant et que nous pensons à nos besoins, il serait beaucoup mieux  pour chaque individu d’y être attentif. Voilà comment se sent Jocelyne dans ce récit mélancolique à caractère émotionnel. Pas seulement l’argent n’est en cause, mais aussi les situations de vie. Se faire battre, avoir un mari alcoolique, la belle vie non ? Jocelyne l’a vécu tout ça et demande à se faire entendre de par le public. Une belle alliance de l’émotion à la réalité est faite et cela nous plonge très bien dans l’univers peu joyeux de La liste de mes envies.

Une morale bien comprise

Ce récit est aussi attendrissant qu’universel. C’est une œuvre qui pose des questions essentielles sur les valeurs de notre époque. De par les sentiments du personnage principal, nous pouvons ressentir tous les effets néfastes qu’elle peut ressentir. S’il y a bien une chose qui est comprise dans cette pièce, c’est de profiter de ce que nous avons et de ne jamais en vouloir trop.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s