cinéma

Mamma Mia 2 : Une suite pas très convaincante

Dix ans après le premier Mamma Mia, les studios Universal nous reviennent avec un deuxième volet en guise de conclusion à cette histoire passionnante et remplie d’émotions. Malgré une distribution en or, le film n’a pas su convaincre tous les cinéphiles.

Dans ce deuxième et dernier chapitre, les plus grands succès d’ABBA tels que Mamma Mia, Dancing Queen, Waterloo, I Have a Dream, The Name Of The Game sont de retour pour nous faire danser et chanter. De plus, des nouvelles chansons, majoritairement des balades, ont fait leur apparition dans la sélection. Lorsque l’on s’apprête à regarder Mamma Mia, un sentiment de joie et de célébration devrait être ressenti par tous. Par contre, dans ce deuxième volet, il est difficile de trouver un fil conducteur notamment dans la continuité des événements et dans le rythme de la musique. Le premier film était énergisant du début à la fin alors que le deuxième oscille entre un rythme énergique et lent. Enfin, le volet musical accomplit durement sa mission, celle de faire vivre une vaste gamme d’émotions.  

La chronologie du film est difficile à suivre.  L’histoire tente d’atteindre un objectif précis à certains moments, mais à chaque fois, le tout revient même point de départ. L’idée de faire des sauts dans le temps est bien pensée, mais convainc difficilement le public parce qu’il y a des scènes dans le présent et dans le passé. Le tout peut occasionner une certaine confusion ou insatisfaction auprès des cinéphiles et déplaire à certains. Meryl Streep étant absente la moitié du film, cela laisse un énorme vide.  Sans cette talentueuse actrice, l’énergie de Mamma Mia n’est pas la même. Les studios auraient pu emprunter un autre chemin pour raconter cette histoire allant du présent au passé. De ce fait, l’histoire aurait pu être meilleure si Donna avait été encore présente pour raconter sa propre histoire à sa fille Sophie, attendant à son tour un enfant.

Heureusement, nos acteurs préférés incarnant les personnages attachants sont de retour: Amanda Seyfried, Julie Walters, Christine Baranski, Pierce Brosnan et plusieurs autres. La merveilleuse Lily James prenant possession du rôle de Donna jeune ne parvient pas à faire oublier Meryl Streep, qui manque terriblement au film. L’humour de Julie Walters et Christine Baranski, qui incarnent respectivement les meilleures amies de Donna, est indéniable. Ensemble, elles sont hilarantes et donnent une touche d’humour rafraîchissante à l’histoire.

Finalement, ce deuxième volet répond difficilement au succès monstre de son prédécesseur, car il a de la difficulté à illustrer un objectif précis dans la lignée des événements. Cela mélange le public vis-à-vis l’histoire. Il y a une sélection musicale triste et déprimante ne donnant pas envie de regarder le long-métrage. Si vous aviez des grandes attentes face à ce nouveau chapitre, vous seriez pour la plupart déçu. La pièce maîtresse de l’histoire, Meryl Streep,  est quasi-absente du film et n’apparaît que durant les derniers instants. Un bon film à voir si vous désirez passer le temps, mais décevant si vous êtes de grands admirateurs de l’histoire.

Le film est en salle depuis le 20 juillet 2018. Bon visionnement!

un commentaire

  1. J’ai un avis similaire je dirais ! Je ne l’ai pas trouvé compliqué à suivre en revanche, mais pour le reste… moins d’énergie et Meryl Streep qui manque au film, je suis d’accord. Un second volet indéniablement moins bon que le premier, mais qui se laisse regarder tout de même.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s